Deontologie

Déroulement et informations pratiques
Définition

Discipline spécifique des sciences humaines, la relation d’aide a pour vocation d’accompagner toute personne en situation de crise ou de conflit et d’aider à résoudre des dysfonctions physiques, émotionnelles ou mentales (insomnie, dépression, répétition de scénario, manque de confiance en soi…) en complémentarité avec des soignants (médecins, psychiatres…). Basée sur l’écoute active et l’entretien non-directif, elle permet d’appréhender la psyché humaine, les mécanismes du mental et leur interaction avec la sphère émotionnelle.

Cadre de l’accompagnement en relation d’aide

La bonne marche de notre travail, sur des bases saines et solides, au cabinet de consultations se fait à l’aide d’une relation de confiance, d’une coopération active et permanente, d’une clarté sur les méthodes employées, de l’établissement des présentes règles définissant notre rencontre, de conditions précises de travail, d’annulation ou d’arrêt., des conditions financières (honoraires, prises en charge, règlement des séances manquées, durée, fréquence et temps d’accompagnement, envoi vers un autre Praticien), de communication d’informations telles que bulletins scolaires de vos enfants et adolescents, bilans (orthophoniques, psychomoteurs, neuropsychologiques, etc), ou diagnostics médicaux, d’un contrat moral verbal ou écrit si besoin et d’un protocole de fonctionnement du cabinet.

Indépendance

Le positionnement se fait dans une relation humaine authentique d’échange sur tous les plans, d’écoute, d’intégrité et de conscience quelle que soit notre origine, situation de famille, appartenance ou non-appartenance à une ethnie, nation ou religion déterminée, incapacité ou état de santé tout autant que la réputation. Le praticien et le client sont protégés et totalement libres de leur choix concernant l’accompagnement. Toute promesse illusoire de guérison est interdite. Les techniques de bien-être et les thérapies proposées ne se substituent en aucun cas à un traitement médical.

Compétences professionnelles et perfectionnement

L’accompagnement se fait dans le souci rigoureux de l’éthique et du respect de la personne humaine, sur la base des compétences, connaissances et pratiques actualisées, d’une supervision et d’un contrôle de la pratique par un tiers qualifié.

Secret professionnel et devoir de discrétion

Le secret professionnel et le devoir de discrétion sont absolus dans quel cadre que ce soit.

Choix et Protection

Chacune des parties a des droits et donc des possibilités de recours. Le rapport est sain et efficient, professionnel et fondé sur le développement personnel et la connaissance de soi. Le client reste le maître d’œuvre de sa transformation.